Mobilité bancaire, comment mettre la pression sur son banquier ?


Aller d’une banque à une autre s’est vulgarisé depuis peu. La phobie psychologique dont faisaient preuve les Français a disparu. Grâce à la loi Macron, l’heure est à la prise de décision et à l’exploration de nouveaux horizons bancaires. Essayer de nouvelles choses, ça va aussi d’un bon développement personnel, pourquoi pas changer de banque et tester de nouvelles formules?

J’n’en peux plus de ma banque, je m’en vais!

changer de banque comment faire

Quand ça ne va pas, il faut savoir dire non! A l’heure où la possibilité de changer de banque marche comme sur des roulettes, devrai-je encore être réticente par rapport à mon avis de départ ? Avant de savoir en cas de mobilité bancaire, comment mettre la pression sur son banquier, voyons les grandes lignes de cette réforme. Le secteur bancaire est menacé depuis l’entrée en vigueur de la loi portant sur la mobilité bancaire et sa mise en application assouplie. En effet, chacun est libre de changer de gestionnaire de compte comme il l’entend, à n’importe quel moment, sans avoir à se soucier de la paperasse et de son portefeuille. Concernant la mobilité bancaire, comment mettre la pression sur son banquier, c’est faire jouer le départ en votre faveur en laissant la charge à votre nouvelle de prendre le relai.

La concurrence, motif essentiel de pression

Partir de sa banque pour une autre banque est désormais facile, le procédé de mise en exécution de ce changement est du ressort des banques. Les échanges d’informations concernant votre dossier sont interbancaires. S’il y a encore des zones d’ombre au sujet de cette mobilité bancaire, comment mettre la pression sur son banquier règlera la question. Il s’agit en effet de recourir au service d’aide à la mobilité bancaire, qui est totalement libre de tout frais. Pour cela, il faut signer de façon expresse un mandat de mobilité bancaire. Ce transfert de données entre la future banque et celle d’avant sera automatique, et rendra effectif le changement dans le délai de 22 jours. La mobilité bancaire, comment mettre la pression sur son banquier revient à l’emmener à proposer à sa clientèle des services de qualité en rapport avec des tarifs compétitifs. Ceci permet de fidéliser le consommateur, raison pour laquelle plusieurs banques revoient incessamment comment ils peuvent se positionner par rapport au marché et prônent la guerre commerciale, via des offres attractives à coup sûr.

ch be lu ca